Techniques et disciplines

Dans cette rubrique vous trouverez quelques petites techniques de détente et de méditation à faire chez vous ou au bureau dans le but de vous détendre, vous trouverez aussi les disciplines pratiqués par les anciens.


Le Tao : le Tao est la doctrine de la correspondance des opposés ; il apprend la sagesse à travers l'apparence stupide, la force à travers la faiblesse et le bien à travers le mal. Toute la philosophie du rythme de la vie, la succession des cycles et des choses sont contenues dans les 5 000 paroles du livre de Lao Tzé.

Le Zen : comme le Yoga et le Tao, le Zen est une voie de libération de l'âme, les origines du Zen se perdent dans le Taoïsme et dans le Bouddhisme, bien que la finesse chinoise soit plus exarcerbée ; au XIIè Siècle, on le pratiquait aussi au Japon ou, par la suite, les écoles les plus célèbres ce sont développées. La doctrine Zen reprend des concepts : annulation, abandon dnas l'esprit universel, perte du moi.

Le Mantra-Yoga : le Mantra est une école spéciale de Yoga qui conduit à la libération grâce à la répétition rythmique de certaines formules hermétiques : les Mantram.

Les Tratakas : les maîtres définissent les trataka comme de l'art de fixer un objet minuscule sans fermer à demi les yeux, jusqu'a ce que les larmes viennent aux yeux. Ils affirment que l'aspirant, après avoir pratiquer les Trataka pendant six mois, verra la concrétisation de ses désirs, pourra lire la pensée des autres et percevoir des choses et des évènements lointains.

La respiration Shitali : c'est un type de respiration particulier qui, selon le Shiva Shamika, texte sacrée du Yoga, libère de tous les maux, augmente les capacités de voyance, de médiumnité et de perception de l'astral, si elle est pratiquée jour et nuit.

Le Hatha-Yoga : l'Hatha-Yoga est la discipline qui conduit au contrôle du corps et des énergies vitales. Elle constitue l'étape de base pour pouvoir accéder à tous les autres types de Yoga dans la mesure ou elle supprime tous les obstacles d'ordre physique et souvent le corps au cerveau et le cerveau à l'esprit.

La perception de l'Aura : ce placer face à un mur blanc, dans une obscurité quasi totale ; on plisse alors les yeux. Lorsqu'on les ouvres à nouveau, on peut observer nettement des traces d'énergie qui s'échappent du bout de nos propres doigts comme le feraient de légères fumerolles.

Le prânâyâma : les hindous ont fait du contrôle de la respiration, le prânâyâma, l'un des huits barreaux de l'échelle qu'il faut gravir pour communiquer avec l'absolu.

Les 3 éléments importants :

Respirer : la vie elle même est une respiration, avec ses fluxs et ses refluxs incessants dans tous les domaines. Respirer, c'est vivre. Ainsi, toute personne normalement constituée vit chaque jour près de vingt-quatre mille cycles respiratoires qui rythme son existence. C'est dire combien le souffle nous est vital pour perpétuer la vie.

Se concentrer : s'intéresser à l'expérimentation des phénomènes de perception conduit immanquablement à renforcer ses capacités de concentration. L'objet de la concentration est justement de réguler nos pensées, de contenir le flux des impressions qui habituellement viennent à nous en permanence.

Dans cette optique, on développera :

- l'attention, qui fixe l'esprit sur un sujet donné ;

- la persévérance, qui garantit l'effort soutenu sur ledit sujet ;

- la maitrise de soi, qui en toutes circonstances maintiendra l'esprit dans l'axe choisi, évitant toute déviation vers d'autres pôles d'intérêt.

Visualiser : on dit quelquefois que visualiser c'est voir avec les yeux de l'esprit. Pour ce qui concerne les phénomènes de perception, c'est notamment le cas lorsque nous parlons de télépathie, ou de voyance à distance. Quiconque souhaite transmettre des images ou des idées doit renforcer, aiguiser son potentiel de créativité et de contrôle mental. Visualiser, c'est se concentrer et faire le tri de ses propres pensées, cristalliser toute son énergie sur une image construite mentalement. Quand ceci se déroule dans les meilleurs conditions, on estime généralement qu'une bonne visualisation équivaut déjà à une réalisation effective à 50% de la pensée qui est projetée : "Exercez-vous en commençant par des formes simples, schématiques, et passez dans un deuxième temps seulement à des objets plus complexes".

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site